Vous cherchez quelque chose ?
C'est ici...

-------------------------------------------------

Pour apprendre comment
vivre et vieillir en bonne santé

A qui se fier ?
Comment départager le vrai du faux ?

Que savoir pour être en bonne santé ?

C'est simple ! Suivez la formation 
et trouvez des réponses simples à ces questions grâce à des tas d'astuces et des dizaines de recettes.

Regardez sa présentation ci-dessous ou commencez dès maintenant en réglant la somme unique de 39,00 $ (+/- 28,00 ).

Paiement sécurisé par PayPal

 

Pour vous souhaiter la bienvenue sur ce site, je vous offre cet e-book en cadeau.  Pour le recevoir, remplissez tout simplement le formulaire ci-dessous :

* champs obligatoires


Visitez mon blog
et découvrez mes dernières recettes maison !

Bernadette GILBERT,
votre coach alimentation gourmande
et cuisine santé

                                                          

Pour les mesures, notez que...

...dans chaque recette, la mesure des quantités est métrique (litres, grammes)
et, entre parenthèses, impériale
(T pour tasse, CT pour cuiller à table, c à t pour cuiller à thé).

______________________

Rendez-vous sur ma chaîne YOUTUBE !

_______________________
Menus et Recettes
Choisissez la version papier ou la forme électronique en cliquant sur le livre !
Jour après jour, découvrez des menus santé, équilibrés, variés et colorés et plus de 75 recettes.

--------------

 L'aventure du Kéfir de fruit

Grains de kéfirGrains de kéfir

Pour seulement 12 $*, offrez-vous une dose de démarrage ainsi que le mode d'emploi détaillé du kéfir de fruit et découvrez cette savoureuse boisson, petit trésor de bienfaits.

N'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées postales lors de votre paiement !

Le prix comprend les taxes et  l'envoi.
_______________

--------------------------------
Si vous hésitez à passer à l'action, vivez des blocages ou avez juste des questions à poser vous concernant, interrogez Sylviane JUNG et son TAROT INTUITIF.

Kombucha

 

La Kombucha est une boisson populaire bienfaisante.  C’est aussi un remède naturel connu  en Chine depuis plus de 20 siècles !  De l’aspect d’un disque caoutchouteux, la kombucha est en réalité une combinaison de levures et de micro-organismes.   Placée dans du thé vert ou noir très sucré, elle fermente celui-ci et offre en une dizaine de jours un véritable élixir de santé puissamment dosé en nutriments.  Sorte de champignon, elle se nourrit de sucre et propose, en échange de l’acide glucoronique, gluconique, lactique, des vitamines, des acides aminés, des substances aux vertus antibiotiques, etc.  C’est un véritable petit laboratoire biochimique ! 

 

Toute une histoire…

Après la seconde guerre mondiale, les autorités soviétiques se sont penchées sur l’augmentation de l’incidence du cancer dans leurs différents Etats.  L’intérêt de cette étude résidait surtout dans le fait que les autorités se penchèrent alors surtout sur les habitudes de vie et les habitudes alimentaires d’un département de l’Oural occidental où les conditions de vie n’étaient pourtant guère enviables en raison de l’exploitation des mines de potassium, de plomb, de mercure et d’amiante.  Pourtant, les cas de cancers y étaient nettement plus rares.

Au départ, malgré la complexité des analyses effectuées, les chercheurs ne trouvèrent aucune explication plausible.  Pourtant, malgré la nocivité de l’environnement, ils se devaient de constater une notable différence de l’attitude des travailleurs : motivation, peu d’absentéisme, moins de problème d’ivresse alors que la consommation d’alcool était plus élevée que dans d’autres régions, etc.

En poursuivant leurs travaux, les enquêteurs ont eu l’occasion de rencontrer différentes familles et dans l’une d’elle, ils se firent offrir une boisson rafraîchissante que son hôtesse nommé « kwas de thé ».  Le kwas est une boisson à base de pain fermenté, mais, en l’occurrence, celle-ci n’était pas préparée avec du pain, mais avec du thé sucré et un « champignon de longue vie » ou « champignon de thé ».  Cette découverte intrigua les chercheurs, on s’en doute !  Et l’hôtesse de raconter que toutes les familles de la région consommaient la kombucha depuis ces temps anciens où des voyageurs l’avaient rapportée de Chine qui l’aurait reçue du Japon.  Le tsar d’alors, quand il découvrit cette boisson qu’on appelait « vin de thé » et qu’il n’apprécia guère, ordonna qu’on la répande sur toutes ses terres pour contenter les paysans.  Il pensait sans doute diminuer la consommation d’alcool, mais il se trompait : la consommation de kombucha parallèlement à celle d’alcool amoindrit considérablement les effets de celle-ci, tant côté ivresse que côté « gueule-de-bois ».

  

Qu’en disent les scientifiques  ?

Ce petit Japonais (à moins que ce soit un petit Chinois ou un petit Mongole, on ne sait pas trop !) qu’est le champignon kombucha répond au nom très latin de bacterium xylinum, additionné de levures de type saccaromyces.  On ne sait trop si c’est un champignon (parce qu’alors il devrait se reproduire par spores, ce qui n’est pas le cas) ou un lichen (puisqu’il se reproduit par bourgeonnement).  Les débats tournent autour du fait que le lichen est une association d’algues et de champignons qui a besoin de lumière alors que la kombucha se reproduit dans l’obscurité…    Peu importe ! Notre intérêt réside dans ses vertus !

 

 

 Alors, que contient-elle ? 

  • De l’acide glucuronique (acide uronique dérivé du glucose qui, associé aux enzymes, joue un rôle majeur dans la désintoxication du foie, souvent très éprouvé par les toxines environnementales ou émotionnelles et qui ne peut plus fournir suffisamment de cet acide pour les éliminer, ce qui entraîne un état favorable à l’apparition du cancer)
  • Divers acides organiques aux effets antibiotique, antibactérien, voire antiviral, dont l’acide folique et l’acide lactique D à rotation à droite (un acide qui empêche toute formation de cancer; sa carence, dans l’alimentation, conduit à une défectuosité de la respiration cellulaire et à une formation d’acide favorisant la formation de cancers)
  • Des vitamines B1, B2, B3, B6 et B12 (dont la carence fait si peur aux détracteurs du végétarisme)
  • Des acides aminés.
  • Des enzymes et de bonnes bactéries
  • Des antioxydants et des polyphénols
  • Moins de 0,5° d’alcool

Les levures que contient la kombucha transforment le sucre en alcool.  Puis, cet alcool est transformé en acides (voir ci-dessus) qui, eux, empêchent les bactéries, les moisissures et les levures de se développer.

 

Un remède pour quoi ? 

  • elle combat la faiblesse des tissus conjonctifs
  • elle réduit l’arthrose et l’arthrite
  • elle réduit les effets de la thrombose et de la thrombophlébite
  • elle élimine les toxines de l’environnement (plomb, mercure, benzine, césium)
  • diurétique, elle réduit les œdèmes
  • elle renforce le système immunitaire
  • elle rétablit l’équilibre acido-basique
  • elle régularise la tension (pression) artérielle
  • elle est particulièrement efficace contre l’artériosclérose, la goutte, la paresse intestinale et les calculs
  • elle soigne :
    • les rhumatismes, l’arthrite
    • les mycoses
    • la migraine, les états de stress, le syndrome de fatigue chronique, l’insomnie
    • le psoriasis, l’eczéma, les allergies, la chute des cheveux
    • les syndromes prémenstruels et la mauvaise humeur (absolument magique !)
    • les lésions des muqueuses de l’estomac et celles du cristallin

  

En conclusion… 

Beaucoup de produits naturels sont qualifiés de produits miracles.  Le terme recouvre un peu tout et n’importe quoi.  Ce qu'il faut retenir de la kombucha, c’est qu’il est une boisson naturelle et biologique, vivante et précieuse.  Supplément alimentaire actif, elle dynamise le système immunitaire, donc la santé globale : forme, capacité physique, bien-être.  L’introduire dans nos habitudes alimentaires ne peut que nous apporter des effets positifs et contribuer à restaurer notre équilibre acido-basique autant que notre équilibre personnel. 

Se procurer un bourgeon de kombucha est facile : une voisine, des boutiques de produits naturels.  Mais pour être plus précis, voici ce que nous vous proposons : 

 

La recette 

(Attention, aucun instrument métallique !) Pour un litre du breuvage, il vous faut : 

  • une jarre, ou une carafe, une cruche ou un pot en grès ou en verre
  • 1 cuiller à soupe de thé noir ou vert (il préfère le noir pour se reproduire)
  • 100 gr (1/3 de tasse) de sucre (privilégiez du sucre blanc au démarrage, ensuite du sucre bio complet puisqu’il s’en nourrit, garde les calories et nous restitue les nutriments)
  • 1 litre d’eau
  • 1 morceau de coton à fromage ou un mouchoir ou un bout de tissu aéré
  • 1 élastique
  • 1 bourgeon (ou une souche) de kombucha
  • (pour le démarrage, si vous ne possédez pas de boisson déjà fermentée) 1 cuiller à soupe de vinaigre de cidre de pomme bio, non-pasteurisé)

Dans le récipient qui servira à sa fabrication, introduisez le sucre, le thé et versez de l’eau chaude (jamais bouillante) jusqu’à mi-hauteur du récipient.   Mélangez pour dissoudre le sucre et laissez infuser une dizaine de minutes.  

Filtrez et remplissez le récipient d’eau aux 9/10e à peu près pour pouvoir y ajouter le bourgeon et le ferment ou le vinaigre.  Déposez délicatement votre kombucha, la partie brillante en haut, sur le dessus de votre préparation. 

Couvrez du tissu de coton, fermez avec l’élastique et placez votre jarre dans un placard à température ambiante et à l’abri de la lumière.  Attendez une dizaine de jours.  C’est à ce moment qu’il faudra récupérer la souche de kombucha, la laver en douceur sans la blesser, prélever un peu de boisson fermentée pour y conserver la souche ou recommencer une nouvelle culture. Pour filtrer la boisson, utilisez un tamis (chinois) en nylon ou en bois (n'oubliez pas : jamais de métal !).  Placez votre boisson en bouteilles dans le frigidaire.

Si la température de la pièce est élevée, la boisson sera prête plus tôt; à l'inverse, elle mettra plus de temps à fermenter s'il y fait frais.

 

 

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?