Vous cherchez quelque chose ?
C'est ici...

-------------------------------------------------

Pour apprendre comment
vivre et vieillir en bonne santé

A qui se fier ?
Comment départager le vrai du faux ?

Que savoir pour être en bonne santé ?

C'est simple ! Suivez la formation 
et trouvez des réponses simples à ces questions grâce à des tas d'astuces et des dizaines de recettes.

Regardez sa présentation ci-dessous ou commencez dès maintenant en réglant la somme unique de 39,00 $ (+/- 28,00 ).

Paiement sécurisé par PayPal

 

Pour vous souhaiter la bienvenue sur ce site, je vous offre cet e-book en cadeau.  Pour le recevoir, remplissez tout simplement le formulaire ci-dessous :

* champs obligatoires


Visitez mon blog
et découvrez mes dernières recettes maison !

Bernadette GILBERT,
votre coach alimentation gourmande
et cuisine santé

                                                          

Pour les mesures, notez que...

...dans chaque recette, la mesure des quantités est métrique (litres, grammes)
et, entre parenthèses, impériale
(T pour tasse, CT pour cuiller à table, c à t pour cuiller à thé).

______________________

Rendez-vous sur ma chaîne YOUTUBE !

_______________________
Menus et Recettes
Choisissez la version papier ou la forme électronique en cliquant sur le livre !
Jour après jour, découvrez des menus santé, équilibrés, variés et colorés et plus de 75 recettes.

--------------

 L'aventure du Kéfir de fruit

Grains de kéfirGrains de kéfir

Pour seulement 12 $*, offrez-vous une dose de démarrage ainsi que le mode d'emploi détaillé du kéfir de fruit et découvrez cette savoureuse boisson, petit trésor de bienfaits.

N'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées postales lors de votre paiement !

Le prix comprend les taxes et  l'envoi.
_______________

--------------------------------
Si vous hésitez à passer à l'action, vivez des blocages ou avez juste des questions à poser vous concernant, interrogez Sylviane JUNG et son TAROT INTUITIF.

Le p’tit Journal de la Cuisine vivante

n°5 : sa dimension spirituelle

 

logo du petit journal cuisine vivante

Dans cette première édition du P’tit Journal sur balado (en podcast),
je vous propose une chronique sur le principe, les énormes bienfaits de la Cuisine vivante
et sur les raisons et les moyens de l’intégrer peu à peu dans notre alimentation quotidienne,
en doses salutaires, plaisantes et adaptées à chacun.

Vous pouvez écouter ce balado (podcast) tout en poursuivant votre navigation en cliquant directement sur le bouton illustré « balado » ci-dessous ou cliquer avec le clic droit de votre souris et choisir l’option
« enregistrer le lien sous » pour le télécharger et l’écouter plus tard.

la-voix-de-son-matre---balado11

Voici l’article sous forme de texte illustré :

Nous avons vu, dans les balados précédents, qu’il était essentiel de surveiller notre équilibre acido-basique, de mettre de la variété dans nos repas pour que ceux-ci nous apportent tout ce dont nous avons besoin et de préserver les enzymes indispensables à notre vitalité.  Nous avons vu aussi l’importance de nos modes de préparation et de cuisson.  Nous allons voir maintenant comment tisser ou retisser un lien qui nous unit à la terre qui nous a fait naître.

Doreen VirtueDoreen VirtueDoreen Virtue, dans le livre L’Art de la Cuisine vivante, nous dit ceci :

« Ceux qui adoptent les aliments crus réalisent que leurs capacités intuitives et psychiques
augmentent immédiatement parce que la force vitale contenue dans les aliments
supporte les dons naturels de l’âme.
Je suis devenue végétarienne et depuis, je me suis rendu compte
d’une importante augmentation dans mon énergie et mes capacités énergétiques. »

Il semblerait que manger vivant contribue largement à un état général sain : sentiment de paix, tranquillité et harmonie.  En réalité, lorsqu’on introduit un nombre significatif d’aliments vivants dans nos mets quotidiens, on ressent plus finement les émotions, les nôtres et celles de ceux qui nous entourent.  Sans doute notre corps ayant moins d’énergie à consacrer à la digestion et l’élimination des toxines est-il plus disponible à l’énergie cérébrale et à ce à quoi elle nous ouvre !

 

Nous sommes ce que nous mangeons…

Castor et carotte - neoweb001Castor et carotte - neoweb001… dit le dicton.  En mangeant essentiellement des aliments industriels, produits par des machines et mélangés à des ingrédients synthétiques, artificiels, on ne s’étonnera pas de se sentir mal.  Nous sommes fondamentalement déconnectés de la nature et de son harmonie inhérente, originelle.botte de carottesbotte de carottes

Les enfants élevés à la ville connaissent les carottes calibrées en petits sacs plastiques et s’extasient quand ils en découvrent avec leurs grandes fanes vertes ! Je me souviens des carottes bretonnes, goûteuses à souhait, de mon enfance…  Elles nous donnaient une soupe aux spectaculaires couleurs de coucher de soleil et ses saveurs nous rendait insatiables…

Comme adulte, nous avons tendance à oublier d’où viennent les aliments, quel est le prix à payer pour que les étals de fruits et légumes soient garnis de produits parfaits et pour que les boucheries fournissent nos viandes ! En choisissant de s’approvisionner directement à la ferme ou avec des aliments biologiques et locaux, nous ne pouvons qu’encourager une relation saine avec la terre et le jardinier.  Celui-ci est tellement heureux que ses légumes nous plaisent.  Ceux-ci ont été cultivés avec amour, respect, passion et on ne peut qu’être heureusement éclaboussés par ces sentiments nobles qui animent le jardinier !

PleursPleurs

pays de l'enfance 3pays de l'enfance 3

Imaginez que l’on vous prépare un repas avec l’enthousiasme d’une porte de prison…  Comment allez-vous l’apprécier ? Un cuisinier joyeux, un cuisinier heureux va contaminer ses hôtes.  On sait combien les mères, en nourrissant leurs enfants, jour après jour, font circuler d’amour et de tendresse dans la chaleur de leurs plats.  Les « hmmm », les « oh que c’est bon, maman »,  « j’adore, maman » sont autant de retour à cette joie du repas préparé.  Les jours de grogne, on sait à quel point notre plat sera morne, peut-être même insipide et combien nos enfants vont le sentir !  Cuisiner peut être une passion non seulement parce que nous aimons manger, mais surtout pour le plaisir de voir des minois réjouis autour de nos assiettes.

cuisiniercuisinierLa Cuisine vivante attache beaucoup de prix à cette dimension.  La joie, la gaieté, la couleur et, nous l’avons dit dans le balado précédent, la saveur, la texture font partie d’un carnaval enivrant que l’on se sent heureux à animer.  C’est le propre de la tribu, du clan, de la famille que de partager ses ressources alimentaires parce que les aliments nous unissent, nous connectent à la vie et nous distraient des soucis quotidiens.  A chaque fois que nous prenons un repas commun, vivant, nous mettons de la vie dans nos relations et nos échanges.

 

La cuisine est thérapeutique

Art culinaire 1      Art culinaire 2      Art culinaire 3      Art culinaire      Salade estivale aux baies      Tarte banane au beurre 2

Cuisiner est un art.  Un grand art.  On y parle de chefs et d’œuvres…  Mais c’est aussi, c’est un mode d’expression, un moyen de faire sortir nos tensions puis de les apaiser le temps d’un repas partagé.  On sait tous combien est meilleure une potée ordinaire partagée en famille qu’un repas, même luxueux, pris seul ou devant la télévision…

Et si cuisiner, puis partager son repas étaient vécus comme une thérapie ? Lorsque nous exerçons notre art en cuisine, nous créons, partageons notre plaisir et ne pouvons que nous sentir bien dans notre peau.  Passer à table est un mode de vie obligé : nous ne pouvons faire autrement que de manger trois fois par jour.  La Cuisine vivante fait de cette activité un art parce que chacun de ses plats nous ramène à la nature, à la vie et à l’immense respect de la terre et de ses productions.

Energie - photo andrea_wedelEnergie - photo andrea_wedelLa quantité d’énergie de vie (le prana, en sanscrit) est généralement plus élevée dans les aliments crus, mais ce n’est pas toujours le cas.   Un aliment peut avoir été –énergétiquement parlant- contaminé pendant sa culture, sa récolte, sa distribution (transport, entrepôt) ou au moment de son achat puis de sa consommation.   A l’inverse, les adeptes de la Cuisine vivante considèrent qu’un aliment dénaturé lors de sa production, peut très bien être « récupéré » s’il est traité par la suite avec soin, s’il est béni énergétiquement…  C’est toute la vie et le développement des fruits ou des légumes ainsi que leur traitement qui influent sur l’état énergétique de l’aliment.  Et il en va de même pour l’état émotionnel de leur consommateur.

acupunctureacupuncture

Autrement dit, si vous n’êtes pas encore prêt à passer à la Cuisine vivante ou à en introduire des bouts dans votre alimentation quotidienne, je vous suggère, lorsque vous préparez un repas, d’entrer dans la conscience des aliments qui vous nourrissent et de les autoriser à vous reconnecter à la nature et à tout ce qu’elle nous distribue sans parcimonie aucune

Les médecines ayurvédiques et chinoises nous enseignent depuis des millénaires qu’il existe un réseau de courant électrique délicat qui se ramifie dans notre corps.  La force vitale, ou le Qi (prononcer chi), le prana, l’éther, y circule librement.  Cela signifie que notre corps n’est pas juste eau, protéine, graisse, il est aussi énergie subtile.  Il en va de même des aliments vivants.  Nourris de soleil, des nutriments du sol, du chant des oiseaux, de l’eau de la pluie, ils nous rendent ce qu’ils ont reçu de Dame Nature.  Alors, insecticides, engrais, OGM, cuisson sont autant d’agents destructeurs qui nous privent de ce don.

 

Un changement dans notre vie

fleurs et abeillefleurs et abeillePlus on introduit de Cuisine vivante dans notre vie, plus on prend conscience de son apport et plus notre vie peut se transformer : notre perception, nos relations, notre façon de penser changent.  L’alimentation est en étroite relation avec notre environnement social, affectif, psychologique, émotionnel.  Elle nous responsabilise en tant que consommateurs et fait que nous pouvons être complices des politiques et de l’économie en la matière.  Elle doit donc être libre, sensible et responsable !

légumes - MotleyPrincesslégumes - MotleyPrincess

Quand on parle de bénédiction, on pense à l’acte religieux.  Et s’il existait une autre bénédiction, juste celle qui consiste à diremerci pour cette seule action, à la fois si ordinaire et si extraordinaire, de se nourrir?  Ce serait alors une bénédiction derrière laquelle chacun mettrait ses convictions ou ses croyances, mais ce serait une bénédiction capable de restructurer l’eau des aliments et de les recharger tout en se reconnectant à nous-même, puis à la nature et à l’essentiel.  Nos aliments prendraient alors la chance de recevoir une force spirituelle, une intention et une invitation à la communion avec les grandes forces de la vie…

Dans le prochain et dernier épisode du P’tit Journal de la cuisine vivante, je vous proposerai quelques notes sur des aliments d’exception.  Dans l’air du temps, effets de mode, révélations, intrigants, succulents, inconnus, ces aliments font des miracles et sont intégrés à la Cuisine vivante pour le plus grand bonheur de notre santé !

Logo du P'tit Journal de la Cuisine vivante

Dans le dernier n° de ce « P’tit Journal de la Cuisine vivante », vous apprendrez :

6. Les superaliments et leur introduction dans notre quotidien 

Si vous avez des questions, des commentaires, des informations, 
merci de les soumettre sous cet article et d’en enrichir ainsi le contenu.

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?