Natto

 Le natto est un superaliment qui nous vient tout droit du Japon et alimente largement la réputation du régime Okinawa.  Je me suis procuré un ferment (nattokin ou 納豆金武) et j’ai  fait le saut.  En voici l’aventure…Avant de commencer, il vous faut :
label du régime hypotoxique

  • 1 tasse de graines de soja/soya que vous faites tremper de 12 à 24 heures avec une pincée de sel et trois fois son volume d’eau*
  • une sauce dashi (je vous explique plus loin)
  • quelques oignons verts (oignons français) ou cébettes
  • un ferment à natto**, soit une culture de natto bacillus

*le sel est essentiel pour éviter que l’enveloppe du grain ne s’enlève
**qu’on peut se procurer en ligne chez Cultures for Health.

Votre soja est bien gonflé.  Commencez par l’égoutter, le rincer soigneusement, l’égoutter à nouveau puis placez-le avec un peu d’eau dans une cocotte-minute. Comptez 30 minutes de cuisson à feu moyen à partir de l’ébullition.  Si vous opérez avec une simple casserole, comptez 1h30 de cuisson.   Au Japon, traditionnellement, on cuit à la vapeur durant 5 à 6 heures.  Attention, pour vérifier la cuisson, ne touchez pas les graines avec vos doigts.

Vous ne devrez d’ailleurs jamais les toucher au cours de la préparation du natto et n’utiliser que des ustensiles (couverts et contenants) rincés à l’eau bouillante.

Allumez l’éclairage de votre four traditionnel.  Celui-ci devrait faire monter la température intérieure à +/- 40-45°C – 105-110°F.  Sinon, augmentez la puissance de l’ampoule.  Il est important que la chaleur reste constante et un déshydrateur ne conviendrait pas.

Une fois le soja/soya cuit, égouttez-le. Nattokin

Diluez un tout petit peu (0,1 gr ou une mesurette) de natto kin (le ferment) dans 10 à 20 ml d’eau.  Versez cette dilution sur le soja.  Mélangez légèrement et répartissez votre préparation dans de petit bols.  Placez ensuite ces bols sur une plaque de cuisson ou dans un plat (style plat à gratin) et recouvrez le tout de film alimentaire que vous percez ci et là à l’aide d’un cure-dent.

Placez votre préparation au four simplement éclairé durant 24 heures…

Après ce temps de fermentation, retirez votre préparation du four, ôtez le film alimentaire et couvrez soigneusement chaque récipient individuellement.  Vous pourrez les conserver plusieurs jours, voir 2 ou 3 semaines, au réfrigérateur.

Au moment de le consommer, voici l’allure qu’a le natto…  C’est son gluant qui en fait tout l’attrait, même si ce n’est pas une texture particulièrement recherchée dans notre culture occidentale.  Voyons-la comme un gage de fermentation réussie.

 

 

 

 

 

 

 

Mais il ne se consomme pas tel quel, ce cher natto.  Il a doit être accompagné et les préparations traditionnelles ne manquent pas à travers le Japon.  On le trouve même en sushi !

La version la plus courante, c’est sur du riz chaud, avec, au goût :

  • un peu de sauce dashi*
  • un peu de sauce soja/soya (shoyû)
  • 1 oignon vert découpé en rondelles
  • un peu de moutarde ou de wasabi (facultatif)

*La sauce dashi est un bouillon maison préparé comme suit :

  • 1 L d’eau que l’on fait chauffer une heure (60-65°C – 110-115°F) avec
  • 15 gr de kombu (qu’on essuie préalablement avec un chiffon sec
    pour en enlever le sel) et
  • 25 gr de hanakatsuo (de la bonite séchée et râpée – la bonite est une sorte de thon; on en trouve en copeaux dans les magasins d’alimentation naturelle ou chez Kioko.)

On filtre, on laisse refroidir et conserve au frigidaire..

Personnellement, j’ai opté pour un autre mode de (entièrement végétarien) préparation qui m’a littéralement fait craquer sur ce mets si étrange et qu’on croit réservé aux seuls Japonais.   Je démens : c’est bon pour tout le monde !

Il vous faut, par portion :

  • une échalote finement hachée
  • quelques feuilles de coriandre fraîche ciselée
  • 1 cuiller à soupe de tamari (ou sauce soja/soya)
  • 1/2 cuiller à soupe d’huile de sésame grillé
  • 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
  • 1 carotte finement râpée

Toute une découverte ! Ne manquez pas de vous informer sur les trésors de bienfaits dont regorge le natto… et ne vous en privez pas ! Il pourrait bien révolutionner votre alimentation santé et travailler à votre longévité.

Bon appétit et à votre santé !

Pour tout savoir sur les moyens de se garder en bonne santé
sans se compliquer la vie et en restant gourmand,
rendez-vous ici !
Des cadeaux vous attendent…

Et vous saurez alors mieux que personne ce qu’il vous faut savoir
pour vous régaler malin…

 

One thought on “Natto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.